2

Les prix du gaz

Eneco est totalement transparent sur la composition du prix du gaz. Nous vous expliquons en détail les éléments qui l’influencent et comment nous arriverons au montant de votre facture de gaz.

Le prix du gaz se compose de trois éléments : le prix réel du gaz, les coûts de gestion du réseau et les prélèvements, taxes et redevances du gouvernement. Sur la carte tarifaire Eneco, vous pouvez consulter chaque mois le montant précis de chaque composante de ce prix.

Sur le graphique ci-dessous, nous vous proposons de voir en détail comment chaque composante impacte le prix du gaz naturel. Comme vous pouvez le constater, vous payez principalement pour l'énergie en elle-même (51,97 %), ce qui n'est pas le cas pour le prix de l'électricité qui est fortement influencé par les redevances et taxes imposées par le gouvernement. Celui-ci a donc une part nettement plus faible dans le prix total du gaz.

Proportion du prix du gaz
Prix du gaz particuliers

Source: VREG

Compteur de gaz : mesuré en m³, indiqué en kWh sur votre facture

Le compteur de gaz permet de suivre précisément votre consommation de gaz. S’il exprime votre consommation en mètres cubes (m³), votre facture indique quant à elle votre consommation en kWh. Pourquoi ? L’explication est toute simple. En fait, le prix dépend de trois choses.

  1. La composition du gaz

    Il existe deux types de gaz : les gaz riches et les gaz pauvres. Dans le jargon technique, on appelle cela du gaz à faible pouvoir calorifique (pauvre) et du gaz à fort pouvoir calorifique (riche). Le gaz riche générant plus d'énergie, il faut utiliser moins de m³ pour un même résultat. La valeur moyenne pour 1 m³ de gaz à haut pouvoir calorifique est de 11,6 kWh, alors qu’elle n’est que de 10,7 kWh pour le gaz à faible pouvoir calorifique.

    Le type de gaz mis à votre disposition dépend de l'endroit où vous vivez. Les ménages qui doivent utiliser du gaz à faible pouvoir calorifique consomment donc, par définition, plus de m³, ce qui se traduirait normalement par une facture de gaz plus élevée. Pour éviter cette injustice, le gestionnaire de réseau convertit la consommation en mètres cubes en consommation en kWh. À partir de 2024, quand les Pays-Bas mettront un terme à l’approvisionnement de la Belgique en gaz pauvre, tous les Belges auront accès à du gaz riche.

    Vous voulez savoir à quel type de gaz vous avez accès dans votre région ? Jetez un coup d’œil au site web de votre gestionnaire de réseau de distribution. Découvrez qui est votre gestionnaire de réseau grâce à notre outil pratique.

  2. L’altitude de votre commune

    Le gaz contenant moins d’énergie en hauteur en raison de la diminution de la pression atmosphérique, l’altitude de votre commune a aussi son importance.

  3. La pression de livraison

    C’est la pression à laquelle le gaz est transporté. Plus elle est élevée, plus le coefficient de conversion des mètres cubes en kWh est élevé.

    Une fois que les gestionnaires de réseau ont déterminé le coefficient de conversion, ils le multiplient par la consommation mesurée sur votre compteur. Ils multiplient ensuite ce résultat par le prix du kWh pour le gaz naturel. Ce prix du gaz naturel est fixé à l'avance dans votre contrat. Si vous optez pour un tarif fixe, ce montant ne change pas au cours de l'année. Si vous optez pour un tarif variable, le prix du kWh de gaz naturel peut toujours changer.

Comment relever le compteur de gaz ?

Heureusement, le relevé de votre compteur de gaz est beaucoup moins complexe que ce que votre facture peut laisser paraître. Tout d'abord, vous devez connaître le numéro de votre compteur. Celui-ci doit correspondre aux quatre derniers chiffres indiqués sur votre lettre ou votre e-mail de relevé de compteur. Le relevé de votre compteur de gaz se compose de cinq chiffres maximum avant la virgule. Ce sont eux que vous devez transmettre au gestionnaire de réseau.

L’évolution du prix du gaz

Tout comme le prix de l'électricité, le prix du gaz naturel a évolué au fil des années. Celui-ci se compose de différents postes de coûts et chacun d'entre eux peut fluctuer.

L'une des composantes de ce prix est le tarif réel du gaz naturel, c’est-à-dire le coût que vous payez pour l'énergie réelle. Cette partie de votre facture est déterminée par le fournisseur d’énergie, qui tient compte pour cela de différents facteurs, dont le prix de gros du gaz naturel, c’est-à-dire le prix auquel il achète lui-même l’énergie.

À l'heure actuelle, le prix de gros du gaz est historiquement bas par rapport aux derniers mois et même aux années précédentes. Le graphique ci-dessous vous offre une représentation générale du niveau des prix pour un profil à consommation constante. On constate que prix de gros du gaz naturel a fortement baissé.

L’évolution du prix de gros du gaz (€/MWh)
Evolutie groothandelsprijs gas

Cette forte baisse se traduit-elle par une diminution de la facture énergétique ? Cela dépend. Le prix que vous payez en tant que consommateur se compose de plusieurs éléments. Outre le prix de gros, vous devez tenir compte des redevances et des taxes, des tarifs du réseau de transport et des coûts de distribution. La loi de l'offre et de la demande joue également un rôle. Si les facteurs qui déterminent le prix du gaz restent stables ou évoluent également de manière positive, la baisse du prix de gros aura un effet favorable sur votre facture d'énergie.