2

La construction durable

Opter pour la construction durable, c’est faire le choix d’une habitation écologique et saine, mais ce n’est pas tout. Bâtir ou rénover de manière durable, c’est aussi faire des économies ; à long terme surtout, mais également à court terme, entre autres parce que cela permet de réduire la facture énergétique.

Qu’est-ce que la construction durable ?

Nous vous proposons ci-dessous un aperçu de ce qu’implique réellement la construction durable. Cela vous permettra d’avoir une idée plus précise de la façon d’élaborer votre projet de construction ou de rénovation.

La sélection des matériaux

Tout commence par le choix des matériaux. Si vous souhaitez construire ou rénover de manière durable, vous devez de préférence choisir des matériaux renouvelables basés sur des matières premières qui ne sont pas épuisées. L’avantage, avec les matériaux écologiques, c’est qu’ils respectent non seulement l’environnement, mais également la santé. En effet, aucune substance nocive n’entre dans leur composition, et leur processus de production n’implique aucune émission toxique. Si vous le désirez, vous pouvez aller un pas plus loin en optant pour des matériaux de construction durables qui sont produits localement. De cette façon, vous limiterez aussi les émissions néfastes liées au transport. Celui-ci s’avère inévitable ? Il sera alors effectué de la manière la plus écologique possible, afin de réduire l’impact sur l'environnement.

L’isolation

Isolez correctement vos murs, votre sol et votre toit. Vous pourrez ainsi maintenir le froid à l'extérieur, tandis que la chaleur générée aura du mal à s'échapper. Cela vous permettra de moins chauffer, donc de diminuer votre consommation, ce qui réduira vos émissions, mais aussi votre facture énergétique. Une isolation de qualité est donc un investissement qui peut rapporter gros !

Les adaptations pour économiser l’eau

Vous comptez faire des travaux dans votre salle de bain ? Profitez-en alors pour installer des robinets et un pommeau de douche économes en eau. À ce propos, notez que la douche est un choix à la fois écologique et économique, puisqu’elle consomme moins d'eau (chaude) qu'un bain. En moyenne, on parle d’environ 63 litres d'eau pour une douche et de plus du double pour un bain. Vous l’aurez compris : si vous n'avez pas la place pour mettre les deux, il est préférable d’opter pour une douche.

La production d’énergie

Si vous souhaitez construire ou rénover de manière durable, vous pouvez aussi choisir de produire votre propre énergie – en installant des panneaux solaires ou une chaudière solaire, par exemple. Cela se traduira par une réduction immédiate de votre facture énergétique. Dans le cas où vous envisagez de vous lancer dans cette aventure, il est néanmoins important de vérifier si l'emplacement de votre maison vous garantit un ensoleillement suffisant. Notez également que pour pouvoir bénéficier des avantages du compteur inversé, il vous faudra procéder à l'installation de vos panneaux solaires avant la fin de l'année 2020.

L’apport en lumière naturelle

Pour économiser de l’électricité, vous pouvez aussi profiter de votre rénovation pour faire installer des fenêtres supplémentaires. Cela vous permettra de faire entrer plus de lumière naturelle dans votre habitation, ce qui vous évitera d’appuyer tout le temps sur l’interrupteur. Il va de soi que vous aurez besoin de lumière artificielle à certains moments de la journée, mais si vous optez pour un éclairage économe en électricité, cela ne vous empêchera pas de réduire votre facture.

Il existe de nombreuses autres façons de rendre votre maison plus durable et d'optimiser votre consommation d'énergie. Vérifiez en détail avec votre entrepreneur et votre architecte comment vous pouvez construire ou rénover votre maison de la manière la plus durable possible. Une fois vos travaux terminés, vous pourrez encore réduire votre facture grâce à nos plus de 90 astuces pour faire des économies d’énergie.

Le choix de l’énergie verte

Si vous avez décidé de vous orienter vers un mode de vie plus durable, vous ne pourrez pas vous passer de l'énergie verte. Nous parlons ici d’une énergie véritablement verte, produite de manière durable par des éoliennes, des panneaux solaires ou des centrales hydroélectriques, ou par vous-même, avec une chaudière solaire, par exemple. Et cela ne concerne pas que votre habitation, vous pouvez aussi rouler de manière plus écologique, en vous tournant vers la voiture électrique ou à hydrogène.

Peut-être saviez-vous qu’Eneco fournit une énergie 100 % verte, mais étiez-vous au courant que nous produisons principalement notre électricité localement, en Belgique ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'énergie verte et sur sa différence avec l'énergie grise, lisez notre article de blog sur le Grey Day. Découvrez également les résultats d'Eneco en matière d'énergie verte – le score élevé que nous a attribué Greenpeace ne ment pas !

Les normes de la construction durable

Toutes les constructions neuves et rénovées doivent répondre à un certain nombre de normes énergétiques rassemblées dans ce que l’on appelle la règlementation PEB (pour « performance énergétique des bâtiments »). La PEB de votre habitation est évaluée en fonction de différents éléments :

Le niveau E

Le niveau E montre l'efficacité énergétique d'une habitation dans des conditions normales. Il s'agit donc de sa « performance énergétique ».

Le niveau K et le niveau S

Le niveau K (en Wallonie et à Bruxelles) évalue l’isolation thermique de votre habitation en tenant compte des pertes de chaleur. Plus précis, le niveau S (en Flandre) considère en plus l’efficacité de la forme du bâtiment et de son architecture.

Le climat intérieur

L’analyse de cet élément se penche quant à lui sur la ventilation et la surchauffe.

Le niveau E

Le niveau E vous en dit plus sur l'efficacité énergétique de votre habitation et sur ses performances énergétiques. Plus le niveau E est bas, mieux c'est. Depuis 2020, les nouveaux logements doivent être conformes à la norme E35. En 2021, ce niveau sera même abaissé à E30. Cela signifie qu'une habitation devra être pratiquement neutre sur le plan énergétique. En Belgique, c’est en Flandre que le niveau E est le plus strict. Vous souhaitez en savoir plus ? Alors n'oubliez pas de lire notre blog avec toutes les informations sur le niveau E.

Le niveau K et le niveau S

Les niveaux K (Wallonie et Bruxelles) et S (Flandre) indiquent la qualité de l'isolation de votre maison (murs, toitures, sols et fenêtres). Le niveau S évalue en plus « l'enveloppe » de votre habitation (le « S » faisant référence à « schil », qui veut dire « enveloppe » en néerlandais). Il tient donc également compte de la compacité de votre maison, de la taille et de l'orientation de vos fenêtres, ainsi que de l’existence de pare-soleil. Plus le niveau S ou K est bas, mieux c'est. Cela signifie que vous aurez besoin de moins d'énergie pour chauffer ou refroidir votre maison.

Climat intérieur et ventilation

Il est important que votre habitation soit bien ventilée. Si vous construisez de manière durable, votre système de ventilation doit bien sûr répondre aux normes écologiques. Il vous faut prévoir au minimum un système de ventilation de base, qu’on appelle aussi ventilation hygiénique.

Un système de ventilation D récupère la chaleur de l'air intérieur pollué et l'utilise pour chauffer l'air extérieur qui entre dans votre habitation. L'alimentation et l'évacuation de l'air se font mécaniquement, de sorte que vous bénéficiez en permanence d'une ventilation optimale.

Vous pouvez également ventiler de manière intensive, mais cela ne se fait que dans certaines circonstances. Pensez simplement à utiliser votre hotte lorsque vous cuisinez ou peignez, ou à ouvrir les fenêtres pour éliminer les odeurs ou lorsqu'il fait chaud.

La qualité du climat intérieur dépend également de la surchauffe éventuelle. Quand une habitation n’est pas assez aérée, il y a un risque de surchauffe des pièces. Cela peut être le cas, par exemple, les jours de grande chaleur ou lorsqu'une pièce comporte de grandes surfaces vitrées. Si vous souhaitez construire ou rénover de manière efficace sur le plan énergétique, vous devez donc veiller à limiter les risques de surchauffe.

Le prêt vert

Le gouvernement veille à ce que les personnes qui désirent transformer ou rénover de manière durable puissent emprunter à un taux plus favorable.

C’est une manière d’encourager les gens à investir dans le durable. Un choix qui s’avère intéressant puisque, en plus de pouvoir emprunter à un taux d’intérêt moins élevé, vous profiterez au bout du compte d’une facture énergétique réduite.

Les primes pour la rénovation durable

La construction/rénovation durable donne souvent droit à une ou plusieurs primes. Il existe ainsi des primes pour les chaudières solaires ou pour l’isolation des habitations. Si la Flandre et la Wallonie ne proposent plus de primes pour l’installation de panneaux solaires, ceux-ci sont devenus bien moins chers et vous offrent un retour sur investissement assez rapide. On estime ainsi le délai d'amortissement d'une installation de panneaux solaires à 7 à 10 ans, pour les particuliers.

La situation est différente à Bruxelles, où il existe encore une prime pour les panneaux solaires : la plupart des bâtiments étant moins adaptés à ce type d’installation, celle-ci vise à encourager les propriétaires à investir dans ce domaine.

Chaque fois que vous envisagez de vous lancer dans un nouveau projet, vérifiez à quelle prime vous avez droit et l’impact financier que cela peut avoir pour vous. Vous pourrez ainsi mieux planifier votre construction ou votre rénovation.