2

La hausse des prix de l'énergie

Que puis-je faire en tant que client ?

Les infos ne parlent que de cela : les prix de l’énergie sont historiquement élevés pour l’instant. Les clients nous posent donc de nombreuses questions et ils ont tout à fait raison. Pourquoi les prix augmentent-ils ? Y a-t-il des choses que nous puissions faire nous-mêmes ? Vous trouverez tous les renseignements utiles ci-dessous ainsi qu’un aperçu des questions les plus fréquentes et les réponses de notre service clientèle.

Quel est mon tarif énergétique et est-ce un tarif avantageux ?

Si vous avez opté pour un tarif fixe, vous bénéficiez d’un prix fixe pendant une période fixe. Les augmentations de prix à court terme n’auront aucune incidence sur ce prix. Avec un contrat variable, vous suivez le marché : si les prix augmentent, vous payez un prix de l'énergie plus élevé - si les prix baissent, vous en profitez.

Si vous bénéficiez d'un tarif fixe, nous vous recommandons de le conserver. Si vous avez opté pour un prix variable, deux options s'offrent à vous : attendre une baisse du marché (et vous en profiterez), ou opter pour un tarif fixe. Tenez toutefois compte du fait que les tarifs fixes n'ont jamais été aussi élevés - il n'est donc pas forcément avantageux de choisir un tarif fixe à l'heure actuelle.

Cliquez sur le bouton pour visualiser votre produit actuel et votre carte tarifaire.

Consulter plan tarifaire

Est-il conseillé d’ajuster mon acompte ?

Sur My Eneco, nous vous proposons un montant d’acompte tenant compte de vos tarifs, de votre dernière consommation connue et de la période qu’il reste jusqu’à votre prochain relevé de compteur. En ajustant le montant de vos factures intermédiaires, vous évitez les surprises lors de votre décompte annuel.

Cliquez sur le bouton pour déterminer l’acompte idéal.

Modifier mon acompte

Questions fréquentes

  • Ai-je encore un bon tarif ?

    Via My Eneco, vous pouvez consulter votre produit et votre carte tarifaire. Cliquez via la page produit sur ‘plus d’infos’ et cliquez ensuite sur votre contrat. Vous avez deux types de tarifs : fixes et variables.

    Si vous avez opté pour un tarif fixe, vous bénéficiez d’un prix fixe pendant une période fixe. Les augmentations de prix à court terme n’auront aucune incidence sur ce prix.

    Il en va autrement des cartes tarifaires variables. Les prix de votre contrat de fourniture seront adaptés trimestriellement. Tous les trois mois, vous bénéficiez donc en tant que client d’un autre prix.  Si les prix diminuent, vous en profitez. S’ils augmentent, comme c’est le cas depuis quelques mois, cela influencera négativement votre facture.

    Si vous souhaitez un prix fixe, tenez toutefois compte du fait que les tarifs fixes n'ont jamais été aussi élevés - il n'est donc pas forcément avantageux de choisir un tarif fixe à l'heure actuelle.

  • Dois-je choisir un tarif fixe ou un tarif variable ?

    Cette question peut être ramenée à la question de savoir si le marché va augmenter ou diminuer. Dans un marché en baisse, vous bénéficierez davantage d'un tarif variable, dans un marché en hausse, c'est l'inverse. En outre, les tarifs fixes ont eux aussi atteint aujourd'hui des niveaux record, de sorte que vous ne serez pas forcément avantagé en choisissant un prix fixe actuellement.

  • Que puis-je faire pour éviter un relevé annuel élevé ?

    La règle de base est simple : vous ne payez pas ce que vous n’avez pas consommé. C’est plus facile à dire qu’à faire, pensez-vous, mais quand on sait que les coûts énergétiques aujourd’hui sont toujours déterminés pour moitié par les frais de réseau et des taxes, chaque kWh économisé en vaut deux. N’oubliez pas de prendre connaissance de nos 90 conseils pour maîtriser votre consommation d’énergie.

    Une autre option consiste à répartir le surcoût prévu en augmentant vos acomptes via My Eneco.

    Nous tenons également à mentionner que, lorsque les prix augmentent, il devient également plus intéressant de produire et de contrôler sa propre énergie au moyen de panneaux solaires et d'une batterie domestique. Il s'agit bien sûr d'une solution qui ne peut être choisie du jour au lendemain, mais une installation solaire sera amortie en 6 à 7 ans grâce à la hausse des prix de l'énergie. Même avec un compteur numérique.

  • Que fait le gouvernement pour maintenir les prix ?

    Le gouvernement a plusieurs plans concrets qui prévoient des indemnités visant à contrer les augmentations de prix de l’énergie. Prenons par exemple le prolongement du tarif social et une réduction supplémentaire unique ainsi qu’une adaptation flexible des taxes et accises.

  • Est-ce le bon moment pour changer de tarif ?

    C’est très difficile à prévoir. Si vous avez opté pour un tarif fixe, nous vous conseillons de le maintenir. Si vous avez opté pour un prix variable, deux options s'offrent à vous : espérer une baisse du marché (et vous en profiterez), ou opter pour un tarif fixe. Tenez toutefois compte du fait que les tarifs fixes n'ont jamais été aussi élevés - il n'est donc pas forcément avantageux de choisir un tarif fixe à l'heure actuelle. Vous vous prémunissez toutefois contre d’éventuelles augmentations de prix supplémentaires.

    • Pourquoi les prix de l'énergie augmentent-ils si vite ?

      Comme sur de nombreux marchés, c'est régi par l’offre et la demande. En ce moment, la demande est très élevée en raison de la reprise de l'économie mondiale d’après Corona et l'offre est plus faible car les stocks de gaz en Europe sont sous pression. En outre, le coût des droits d'émission de CO2 a également fortement augmenté. Cela crée une demande sans précédent sur le marché de gros, ce qui entraîne une forte hausse des prix du gaz et de l'électricité.

    • Cette tendance va-t-elle se poursuivre ?

      Tout comme il nous était très difficile de le prévoir, cela vaut également en sens inverse, évidemment. Certaines choses ont changé, comme la reprise de l'économie et la pression sur les réserves de gaz européennes. Mais il y a un certain nombre d'éléments qui pourraient également faire pencher la balance de l’autre côté. Un hiver chaud, par exemple, pourrait avoir un impact positif sur l'approvisionnement en gaz. Il nous est difficile en ce moment de prévoir les changements à venir sur le marché.

    • Puis-je adapter mes acomptes moi-même?

      Oui, vous pouvez les adapter vous-même sur My Eneco. Sur la base de vos tarifs et de votre dernière consommation connue, nous vous recommandons le montant idéal de votre acompte. N'oubliez pas que la majeure partie de votre consommation a lieu en hiver. Par conséquent, contrôler vos acomptes n'est pas du luxe.

    • Comment cela se fait-il que les prix chez Eneco augmentent alors que l’énergie est produite par des éoliennes et des panneaux solaires qui nous appartiennent ?

      Il est vrai qu'Eneco est à la fois producteur et fournisseur d'électricité 100 % verte et produite localement. Mais il y a évidemment des périodes où il n'y a ni soleil ni vent et durant lesquelles nous devons acheter notre électricité verte sur les marchés européens de l'énergie. En outre, l'offre et la consommation d'électricité sur le marché de l'énergie doivent toujours être en parfait équilibre. Un processus qui peut être partiellement absorbé chez Eneco par des accords à long terme et une production propre, mais les consommations précises dépendent des conditions météorologiques et doivent donc être complétées via le marché à court terme.

      Il va sans dire que, tant pour notre production à long terme que pour nos achats sur le marché à court terme, nous parlons d'électricité verte, produite de manière durable. 

      Nous dépendons également du marché pour l'achat du gaz pour nos clients. Le prix du gaz a un impact direct sur le prix de l'électricité sur le marché à court terme. Cette combinaison de facteurs rend Eneco, elle aussi, partiellement dépendante des prix fluctuants des marchés de l'énergie. Tous les acteurs du marché sont actifs sur les marchés de l'énergie et achètent donc à des prix toujours à la hausse.

    • Qu’en est-il du tarif social ?

      Le tarif social vous permet de toujours payer le prix commercial le plus bas du marché, quel que soit le fournisseur. Depuis février 2021, le tarif social pour le gaz et l’électricité a été étendu à un million d’habitations. Cette extension se terminait normalement fin 2021. Le gouvernement a décidé de prolonger la mesure jusque fin mars 2022.

      La prolongation dans un contexte de prix élevés garantira à ce groupe de personnes de pouvoir payer sa facture énergétique. Les 500.000 ménages qui bénéficient de ce tarif social depuis quasi une année pourront encore y avoir droit pendant un voire deux trimestres.

      Le gouvernement fédéral a également annoncé l'arrivée d'une réduction sous la forme d’une réduction hivernale de 80 euros. Quand et comment ces mesures doivent être mises en place est pour l’instant à l’étude avec les autorités.

    • Le gouvernement fédéral a annoncé une réforme structurelle de la facture énergétique. Qu'est-ce que cela signifie ?

      Selon la région, votre facture d'électricité se compose de 22 à 28 % de taxes. Par exemple, au niveau fédéral, il existe une surtaxe pour les certificats verts et il y a aussi la contribution fédérale pour l'électricité.

      Le gouvernement fédéral va désormais simplifier la facture énergétique. Cela se fera en convertissant les taxes fédérales et les obligations des entreprises de services publics en accises. En cas de hausse des prix importante, les accises peuvent diminuer ; en cas de forte diminution, elles peuvent à nouveau augmenter.

      Le gouvernement fédéral va désormais simplifier la facture énergétique. Concrètement, toutes les taxes fédérales seront transposées en accises, ce qui permettra au gouvernement d’intervenir plus rapidement : en cas de hausse importante des prix, les accises pourront diminuer ; en cas de forte diminution, elles pourront à nouveau augmenter.

      De cette façon, les augmentations peuvent être mieux contrôlées. Il s'agit de la plus grande réforme de la loi sur l'énergie de ces dix dernières années. Elle pourrait, à terme, générer des bénéfices de 30 à 50 euros supplémentaires sur votre facture.

    • Puis-je aussi recevoir une aide si je ne bénéficie pas du tarif social ?

      Si vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier du tarif social, vous pouvez vous  adresser au CPAS en cas de difficultés pour payer votre facture énergétique. Les CPAS peuvent alors faire appel à un fonds pour le gaz et l’électricité.

      Si vous ne pouvez pas bénéficier du tarif social, un effort supplémentaire sera consenti dans le cadre du fonds gaz et électricité, à concurrence de 16 millions d’euros. L’aide à l’énergie peut leur être demandée. Il s’agit dans ce cas d’aides lors de l’achat d’appareils économes en énergie, le contrôle de votre consommation ou un accompagnement lors de projets de rénovation.

    • Qu’est-ce qu’une norme énergétique ? Qu’est-ce que cela signifie dans mon cas ?

      Le gouvernement fédéral va introduire une norme énergétique. L’objectif d’une telle norme est de comparer les prix de l’énergie avec nos pays voisins.  

      L’objectif d’une norme énergétique est de garantir la position concurrentielle de nos entreprises et de permettre aux familles de continuer à payer leur facture d’énergie.